Archive

Posts Tagged ‘déni de démocratie’

l’oeuf du serpent …

novembre 27, 2008 Laisser un commentaire

L’oeuf du serpent c’est le titre d’un film de Ingmar Bergmann que j’ai vu il y a qq années de cela et qui décrivait la montée lente du poison du nazisme pendant les années 20 en Allemagne sur fond de crise économique … Entre la crise des années 20 et celle d’aujourd’hui je ne vois que peu de différences sur le fond : malnutrition, chômage, déflation, insécurité la litanie est identique … toujours la même catastrophe qui se repète sans fin … Ce que pointait particulièrement Bergmann dans son film était le processus morbide de déshumanisation. Or, nous avons depuis la fin de la deuxième guerre mondiale parfaitement digérés un certain nombre d’aspects inhumains avec lesquels nous vivons « en parfaite harmonie » tous les jours … L’exploitation à échelle industrielle du sexe, de la drogue, des ressources, l’élevage intensif des animaux en batteries. L’exploitation de masse des cerveaux disponibles avec la main mise de grands groupes financiers sur la télévision, les radios, les médias – l’utilisation des dernières avancées technologiques pour organiser la surveillance, le traçage, etc … Tout cela nous l’avons hérité du serpent sorti de l’oeuf durant les années 30 …

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui le serpent se porte très bien – il est en France aussi actif qu’ailleurs dans le monde – de G8 en G20, du groupe Bilderberg en passant par le groupe français « le Siècle » – les disciples du serpent sont partout et tiennent la place avec fermeté.
Cette semaine le Parti Socialiste français a montré son visage de reptile. Il a devant tout le monde fait déni de justice et déni de démocratie en son sein. Il a floué plus de 50% de ses militants. La commission de recollement n’a pas pris en compte les 40 réclamations déposées pour fraude électorale et le CN du PS a donné un jugement partial avec 102 voix d’avance dont nous ne saurons jamais d’où elles sont venues!
Mais pire – est finalement ce pays – ces français complètement lobotomisés et désinformés – qui arrivent à se satisfaire publiquement d’un déni de démocratie avéré …
On se soulève pour un oui pour un non – pour la Birmanie par-ci, Bettancourt par-là … on fait brûler religieusement de blanches bougies pour telle cause ou une autre et pour le déni de démocratie au PS ? … RIEN !
Pas un souffle de vent – pas un pêt de mouche … Que le plus grand parti politique d' »opposition » agisse en parfaite direction dictatoriale n’a bougé personne.
Le serpent a bien fait son nid – il a bien travaillé – il faudra donc apprendre à le fouler du pied et l’empoisonner à son tour dans les mois et les années qui viennent avec des méthodes qu’il nous reste à inventer …

Wildo

a lire aussi ce billet du monolecte

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.