Accueil > démocratie, droits, féminisme, Nouvel Ordre Mondial, politique > La Barbe au salon des entrepreneurs!

La Barbe au salon des entrepreneurs!

Communiqué de presse
Mercredi 4 février 2009 – Palais des Congrès – Salon des Entrepreneurs

Corentine, cheveux auburn ondulés, barbe rousse, tient ferme son micro devant un parterre de cinq mille personnes médusées :
« Entreprendre ? Une affaire d’hommes! » clame-t-elle dans sa barbe.

Elles étaient dix femmes du groupe féministe La Barbe à s’être emparées du podium ce matin, pour y déployer leur éloquente bannière :« LA BARBE» en lettres blanches sur fond gris, couleur « costumes trois pièces ». Dix femmes portant postiche – encadrant autant d’hommes encravatés – qui reçurent une véritable ovation ce matin,
lors de la séance d’ouverture du « Salon de l’Entrepreneur ».

« Entreprendre est une affaire d’homme ! Nous tenons à féliciter M.Xavier Kergall, directeur général et fondateur du Salon des Entrepreneurs, pour avoir su si bien éviter de confier les rênes des nombreuses sessions du salon à des femmes. »

Même Monsieur Hervé Novelli, le Secrétaire d’Etat en charge du commerce venu commenter la loi de modernisation de l’économie, s’est fendu d’un piteux « J’allais le dire » après avoir patiemment attendu que Corentine lui rende son micro. Trop tard, le ridicule était achevé.

Déjà, avant qu’il entre en scène, plusieurs fournées de PDG, présidents de chambre de commerce, grands patrons de la presse,ministre du Développement économique, et hauts dignitaires en tout genre – tous des hommes – s’étaient succédés par vague sur le podium –
étalant naïvement leurs privilèges : ces Messieurs étaient venus chanter les louanges de l’entreprenariat, se gausser de la crise et de ses aléas, se féliciter de la baisse de l’ISF et congratuler ceux des leurs qui firent le choix d’investir leurs millions dans le capital de nouvelles entreprises – et qui bénéficieront cette année d’une
réduction d’impôts sur la fortune pouvant atteindre 50 millions d’euros.

Le sexisme patent de la scène avait eu le don d’exaspérer une bonne partie du public, largement composé de femmes. Sous les applaudissements Corentine a pu achever son discours :

« Voici, qu’on se le dise, un Salon où il fera bon revenir pour tous ceux qui comme La Barbe s’alarment des effets de l’amendement de la Constitution voté le 27 mai 2008 stipulant que « la loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités professionnelles et
sociales ».. »

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :