Accueil > démocratie, droits, féminisme > Vendredi ou les limbes du féminisme …

Vendredi ou les limbes du féminisme …

feministe

Petites remarques post buzz du 8Mars 2009 sur la blogosphère des femmes …

J’ai trouvé que cette année était beaucoup plus agitée sur le net que les années précédentes. Plusieurs raisons à cela. Tout d’abord la Présidentielle est passée par là. Royal à posé, avec sa candidature une symbolique incroyablement forte pour les femmes françaises : Oui, tu pourras (toi, moi, vous … et surtout les jeunes filles maintenant ) être un jour Présidente. C’est devenu une possibilité avec laquelle tout le corps politique doit maintenant se faire plus qu’à l’idée … Un pas de géante. Comme le disait MH à l’époque – « élire une femme à la Présidence est révolutionnaire ». Bref, we can …

Par ailleurs, on savait depuis longtemps que sur le net français les femmes étaient plus actives du mulot que les hommes – autour de 53% je crois … Mais que font elles ? Mystère … Le classement wikio en politique marchant par cooptation horizontale – je te met en lien tu me met en lien  – favorisait dans les charts les blogs des hommes à la langue bien pendue … Mais Quid des femmes ? Elles étaient bien là – mais moins visibles que les hommes. Moins audibles surtout à mon avis. Souvent grappées autour des blogs des hommes … « les bonnes copines » comme toujours  … Jusqu’à ce que l’idée du label « blog de meuf » fasse son chemin du côté des lefts blogs … Personnellement cette labélisation ne me convenait pas – pas assez politique – j’aimais pas l’expression – et puis les left blogs moi  je les avais fui comme la peste après avoir subi mon basching anti-fémniste en règle ourdi par quelques bloggeurs grandes gueules, jeunes socialistes arrièrés … Arrivent donc les Femmes engagées … Plutôt tendance Modem, Quitterie Delmas inside. Trés bien. beaucoup mieux que blog de meuf je dois en convenir.

Politique engagement et féminisme

Ces trois axes ont le mérite d’être clairs et de poser l’action de ces femmes engagées bien plus avant qu’un simple tag « meuf » … mais ce qui m’a un peu surprise, c’est l’inconscience avec laquelle certaines continuent d’aborder le féminisme … Si elles sont bien engagées politiquement, de manière globale, elle minimisent par contre la nécessité d’un engagement plus radical à l’endroit du féminisme même. Le débat sur France Info par exemple était une vaste mascarade. On aurait voulu monter un plateau d’invitées résolument anti-féministes on s’y serait pas pris autrement! Hypos est peut-être une femme engagée mais récuse sans arrêt le féminsime, un peu comme les Queers, Hypos déclare, en gros, que le féminisme est aujourd’hui dépassé, en tout cas celui de Fauré. Comment peut on dire une chose pareille ? Le journaliste de Marianne lui était carrement abject, coupant sans cesse la parole et Christine Fauré complètement dépassée par les evènements. Marie Laure-Treton et Laure Leforestier sont plutôt tendance Modem, moderato « feministo » en sus. On aurait pu inviter des bloggeuses plus radicales et plus joyeusement inscisives comme la mademoiselle des Entrailles ou encore, au lieu de Christine Fauré, Christine Delphy ! Là de suite ça aurait eu de la gueule pour de vrai ! Sylvain Lapoix se serait fait mettre de suite au pas et on aurait abordé la chose par le fond avec de vraies formes d’engagement féministes. Et puis Olympe, très sympathique, plus engagée justement que les autres mais témoignant à visage couvert … ça en dit long sur les pressions qu’on subit  quand on se déclare ouvertement féministe sur un blog pendant que les autres se planquent derrière un « humanisme » bon teint qui ne rime à rien politiquement quand on veut se battre réellement pour l’égalité des droits. Encore une fois comment peut -on dire ou penser que le féminisme serait dépassé ?

Vendredi, par qui le scandale arrive

Vendredi 13 les hommes, (maudits ? 😉 … )  ont enfin récupérés leur canard ! Pensez un Numéro spécial 100% bloggeuses sorti le 6 Mars les à mis dans tous leurs états. Pas tous, mais un bon paquet, au grand étonnement de certaines femmes engagées qui ont pu découvrir  la violence avec laquelle les hommes se braquent immédiatement sur ce genre d’occupation de l’espace ! Comment osent elles !!! C’est toujours ça … en 2009 ! Bonjour les keums quoi !  Moi j’ai trouvé ce N° assez passe- partout, c’est pas une critique, mais je comprend d’autant moins les réaction toxiques des bloggeurs frondeurs … Car, à bien y regarder dans ce N° les femmes parlent beaucoup des hommes 😉 … et de plus qq articles choisis et non pas des moindres ont été écrit par des hommes. Alors, quoi, les gars pourquoi pêter une durite ? Oui les femmes sur le net savent parler de politique, de sexe et de leur image -condition …mais qui en doutait encore ? C’est bien ce doute persistant, cette obligation de justification permanente qui me fait dire encore une fois, non non non, le féminisme est loin d’ être dépassé ! Et la posture humaniste n’est qu’un emplâtre sur une jambe de bois !

L’article sur l’anarcho-tafiolisme est  à ce sujet très réjouissant, hommes prenez votre sexisme en main et travaillez ensemble. Mais ce genre d’article n’a soulévé aucune vague … Donc le grand soir des hommes libérés du sexime n’est pas pour demain …  Et l’article de Richard Poulain – choisi sur le blog de MauvaiseHerbe ? …  j’ai envie de dire, mince, quand on voit la somme des articles, tous aussi intéréssant les uns que les autres, qui sont mis à disposition sur ce blog unique en son genre, et quand on voit qu’on choisit un article écrit par un homme – on se dit c’est vraiment dommage. C’est sûr qu’on se consolera en se disant qu’avec Poulain les détracteurs masculinistes pourront difficilement le taxer de mal baisée, hystérique, lesbienne, mal dans sa peau … On connait la chanson ! Andrea Dworkin ne racontait pas autre chose que Poulain, mais bien plus encore … On avance doucement et pour ma part je suis ravie que le blog de MauvaiseHerbe ne soit pas passé à l’as … Pour finir sur le N° de Vendredi, une intervention qui m’a fait rire, celle de RVA-Intox2007 – celui-là même qui en 2008 déclarait à la face du monde je cite, que « le féminisme j’en ai rien à foutre » et qui se fend aujourd’hui d’un commentaire donneur de leçon à l’endroit de ses méchants camarades couillus et sexistes. Ben, comme quoi il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis.

De-ci, de-là …

Que serait un 8Mars sans son florilège de petites phrases et de mauvaises intentions … En vrac : entendu et lu des expression sur Désirs d’Avenir par exemple comme – évoquant le féminisme de Royal – un « féminisme dans le bon sens du terme » – je crois deviner le mauvais sens du terme, mais passons … Ou encore sur le Post, l’engagement féministe preneur d’otage – on met la gomme sur le 8 et le 9 on remballe tout – les Aubrystes se sont faites championnes du monde d’un engagement de fumistes humanistes … sans oublier dans l’historique de la lutte des femmes du PS, l’oubli volontaire de la première femme candidate à une Présidentielle ! Un comble ! le PS d’Aubry est aujourd’hui dans le même état que le PC des années 67 ! Quel bond ! Vive la rénovation !

Beaucoup d’hommes sur les blogs ont pris la plume pour parler de féminisme … Chacun y va de son petit quand-à-soi. Parfois sincèrement comme Juan de Sarkofrance, souvent plein de perfidie pour beaucoup d’autres. Ce qu’il faut savoir, mes chères camarades,  c’est que plus nous parlerons ouvertement plus ils réagiront ouvertement – suffit de voir comment ça se passe au canada par exemple …

Alors réjouissons nous. Le féminisme à ses plus beaux jours devant lui …

Wildo

Publicités
  1. mars 15, 2009 à 4:53

    merci pour le qualificatif de sincère.
    Je ne suis pas d’accord avec ta dureté. En ces temps d’isolement des opposants, j’aime tenter de rassembler. En revanche, tu dépeins très bien le clash surréalistes de certains blogueurs « mâles » à l’encontre de ce n° spécial de Vendredi. très très curieux. pas surprenant, mais curieux.

  2. mars 15, 2009 à 8:08

    Je peux être de gauche, en opposition tout en gardant mon sens critique … à l’endroit du féminisme c’est vital. Et je ne crois pas que ça empêche la gauche d’agir globalement … ça se saurait … 😉

  3. mars 15, 2009 à 8:28

    synthèse très complète. tu as raison il me semble que ce 8 mars a beaucoup plus agité le net que le précédent (avant je ne sais pas je blogguais pas).
    et je pense aussi que nous avons de beaux jours devant nous.

  4. mars 15, 2009 à 11:46

    Réflexion intéressante. Mais euh… Quitterie a quitté le MoDem (et tout engagement partisan).

  5. mars 15, 2009 à 11:53

    Quitterie à en effet quitté le Modem mais ça ne l’empêche pas d’être engagée autrement – elle s’occupe si j’ai bien compris de développement durable dans sa boîte de communication et on l’a vu ces dernier jours participer contre la loi Hadopi en étant co-signataire du réseau des Pirates
    http://reseaudespirates.org/

  6. mars 16, 2009 à 10:27

    Bonjour Wildo, bonjour tout le monde,

    Je ne suis pas persuadée que Christine Delphy ait accepté de venir s’exprimer lors de cette émission…
    Plus globalement, je ne pense pas qu’avec ce genre de journalistes nous aurions pu attendre des questions nous permettant de parler assez librement, sans avoir besoin à chaque fois de reformuler les termes des questions afin de démonter systématiquement les préjugés et impensés contenus dans les questions ou les interventions « impertinentes » des journalistes présents…

    Bon, c’est toute la question du rapport aux médias, c’est pas neuf…
    Une petite précision en passant…Nous nous sommes opposées à la publication de notre billet dans Vendredi info, mais ils ont outrepassé notre opposition. La publication s’est donc faite malgré notre refus (les modifications (non mentionnées aux lecteurs) ne sont donc pas de notre main.)

    Bises.

  7. mars 16, 2009 à 10:50

    Bonjour Mademoiselle,

    comme quoi on peut s’étriper de concert sur un sujet et pas sur un autre 😉 …
    Taubira sur parlons net avait eu un très bel espace d’expression avec les récents problèmes de la Gouadeloupe. Ce qui me fait dire que quand ils veulent bien ils pourraient … le problème c’est qu’au départ ils doivent être tellement ignorants question féminisme … Bref !
    Par contre publier un article dans la presse sans le consentement de ses auteurs … Drôles de méthodes que voilà …

  8. mars 16, 2009 à 11:28

    Dans le débat sur France info, c’est surtout les journalistes que j’ai trouvé très mauvais, à part le présentateur.
    Je ne suis pas trop d’accord avec la thèse d’Hypos, en ce sens je suis assez d’accord avec toi. Par contre l’autre (Laure je crois), « moderato feminista », oui, sans doutes, mais elle a dit posément ce qu’elle avait à dire et qu’on n’entend pas dire souvent et je trouve ça très positif.
    Par contre je n’ai pas trouvé Christine Fauré mauvaise, il me semble au contraire qu’elle a dit des choses très intéressantes (notamment au sujet des social-démocraties scandinaves), et elle en aurait dit davantage si l’affreux de Marianne ne l’avait pas sans cesse interrompue en déviant la conversation.
    Et je ne pense pas que ça aurait été mieux avec Christine Delphy, avec elle on aurait immanquablement eu droit au couplet sur les voilées et l’immigration, ce qui équivaut à détourner les réels problèmes des femmes.

  9. mars 16, 2009 à 11:40

    Fauré avait des choses intéréssantes à dire mais qui ont été systématiquement coupées et comme elle était un peu en apnée, j’ai pas trouvé que ça favorisait la compréhension, surtout pour le vulgus pecum …
    Delphy sait parler du féminisme sans introduire le voile partout ,-)

  10. mars 16, 2009 à 4:40

    Merci MauvaiseHerbe … 🙂

  11. mars 16, 2009 à 7:28

    Wildo, ne pas être d’accord sur une chose mais se rejoindre sur une autre, on peut le faire, comme dirait l’autre.
    Eh oui, Delphy sait extrêmement bien parler de féminisme, avec beaucoup d’humour et de finesse, sans parler du voile. Même si je pense que ce qu’elle dit sur le voile doit être dit. La lecture de Deplphy a changé beaucoup de choses dans ma vie. Bon, ça sent les trémolos là. Mais sérieusement, cette femme a joué un grand rôle dans ma vie.

    L’affreux de Marianne était là pourquoi ? Pour jouer au flic désabusé qui a tout vu et à qui on ne la raconte pas ? Dans les mauvaises séries télé, y’en a toujours un comme ça.

    Enfin, ça pose l’éternelle question de l’utilité d’intervenir dans ce genre de « débat ». En écoutant les autres invitées, à part Fauré, j’ai eu le sentiment que rien n’avait été dit…

  1. mars 16, 2009 à 12:15
  2. mars 17, 2009 à 12:55

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :