Accueil > démocratie, droits, féminisme > Orelsan est misogyne et sa chanson « Sale pute » est un appel à la violence envers les femmes

Orelsan est misogyne et sa chanson « Sale pute » est un appel à la violence envers les femmes

Programmé vendredi à la Maison folie de Wazemmes en première partie des Puppetmastaz, dans le cadre des Paradis artificiels, Orelsan participait dans l’après-midi à un débat organisé par la mairie de Lille. Le sujet : cette polémique autour d’un ancien titre du rappeur normand, « Sale pute » qui a indigné bon nombre de personnes, et notamment des personnalités politiques telles que Valérie Liétard, Christine Albanel et Marie-George Buffet.

Soutenu par son producteur Vincent Demarthe, le jeune homme était face à certains de ses détracteurs, qui avaient demandé publiquement la déprogrammation du concert lillois. Des féministes notamment, parmi lesquels Anne-Marie Marmier. Au final, les militants féministes campent sur leurs positions : Orelsan est misogyne et sa chanson « Sale pute » est un appel à la violence envers les femmes ; le rappeur, lui, défend l’idée d’un projet artistique qui n’avait pas d’autre prétention que de montrer comment on peut passer de l’amour à la haine. Nous avons donné la parole à Anne-Marie Marmier, puis à Orelsan.

écouter les extraits des interventions d’Anne-Marie Marmier sur la voix du Nord

Bonus-tracks ORELSANIENS :
– « L’égalité hommes-femmes, ce n’est pas une cause noble, c’est une cause logique. Il faut qu’il y ait égalité entre hommes et femmes… (…) mais ça n’a rien à voir directement avec moi. »

– « Les droits de la femme, c’est hors-sujet. Quand on me parle de responsabilité d’un artiste, ça me touche plus. Ma responsabilité, je la connais. J’essaie de faire attention à mon public jeune. Depuis que je suis médiatisé, depuis que mon disque est sorti, cette chanson, je ne la fais plus sur scène. »

– « J’essaye de jamais regretter quoi que ce soit. Et je ne regrette pas, cela soulève des débats. (…) Je trouve que c’est un sujet qui existe. Si on lit entre les lignes, on voit que le personnage de ma fiction se transforme en monstre à cause de l’alcool, c’est ancré dans la réalité. (…) J’estime ne pas être dans le faux, je ne regrette pas ma chanson ».

Anne-Marie Marmier :

« C’est un contexte de regression pour les femmes et d’extrême violence  »

« les mots fabriquent la réalité  »

« la réalité dont parlent les chansons dOrelsan c’est qq chose qui existe qui est grossier qui est mutilant et dans laquelle les filles et les garçon baignent »

« je ne vois pas comment un adolescent ne prendrait pas ça au premier degré quand on lui dit que c’est un grand artiste »

« ça  renforce qq chose ça banalise qq chose »

« ça banalise un contexte misogyne et violent »

« ça fonctionne comme la pornographie : il faut toujours en faire un peu plus dans la violence, dans la porno pour être reconnu ou entendu …  »
Orelsan  :

 » j’ai mis la chanson sur internet sous forme de vidéo pour montrer justement qu’il n’y avait aucune violence, que c’était qq qui envoyait un message sur internet, donc il n’y avait même pas de rencontre physique … « 

voilà donc tu peux éclater une nana verbalement – c’est pas grave – éloquant

Je pense qu’une fille qui reçoit un mail comme ça dans la réalité va déposer illico une main courante au commissarait, enfin moi je lui conseille …

idem pour l’argument de l’alcool : c’est un désihinibant, un révélateur … et pas un alibi

l’argument du conflit générationnel est également à mourir de rire – il s’imagine vraiment que les féministes sont de vieilles connes d’un autre âge – puisque selon son argument jusqu’à la quarantaine on devrait plutôt abonder dans son sens  …

La chanson ne fait plus parti du répertoire ? faux : elle avait sa vie propre sur le net – bien à l’abri – tout en étant facile d’accès …

il ne regrette pas sa chanson il aurait même préféré l’améliorer, elle n’ est pas très bonne …

Je sais pas moi ce qu’on pourrait faire de plus, jusqu’ ou peut on encore aller ?   :

j’deteste les p’tites putes genre Paris Hilton
les meufs qui sucent des queues d’la taille de celle de Lexington
t’es juste bonne a t’faire peter le rectum

on verra comment tu fais la belle avec une jambe cassée
on verra comment tu suces quand j’te déboiterais la machoire
t’es juste une truie, tu merites ta place a l’abbatoir

t’es juste une sale pute, une sale pute
une sale pute, une sale pute, une saaaale pute

si j’te casse un bras, consideres qu’on s’est quitté en bon terme
je t’aime.. j’ai la haine, j’te souhaite tous les malheurs du monde

j’vais lui mettre en cloque (sale pute) et t’avorter a l’opinel

je m’en bats les couilles c’etait la faute a qui
je te cognerais contre un radiateur en chantant Tostaky

Tout dans le montage est puant d’un misogynie crasse :

ça commence dès les début  : sous entendu toutes les filles sont des pétasses
tu m’ as trompé donc tu retourne dans la case pétasse
tu m’appartient
tu n’as pas le droit de me tromper
tu me trompe : tu es une sale pute
et je t’annonce ce qui pourrait bien t’arriver …

C’est vraiment une chanson de merde
Aucune différence pour moi entre les lois d’un Amid Karzai sur les femmes voilées et la misogynie « à la Française » à un tel niveau d’expression c’est du pareil au même.
C’est la même substance de violence, de dégradation, de volonté de pouvoir sur autrui.

« Sale Pute » ou l’hymne à la violence conjugale.

Publicités
  1. Valentin
    septembre 30, 2009 à 11:18

    Non, ce n’est pas de la merde!! Cest une chanson faites pour les mecs que leur copine a trompé. Alr cest vrai il ce lache, il dit est violent dans ses propos etc. Mais bn , sa fait du bien dse laché .

    Cordialement

  2. wildo
    septembre 30, 2009 à 5:23

    Il existe mille autres manières de se lâcher en cas de coup dur sans avoir aucunement besoin de devenir violent envers sa compagne. Ni verbalement ni physiquement.
    C’est aussi simple que cela … ^^

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :