Accueil > cinéma, démocratie, féminisme, politique > Star Trek : un sac de noeuds interstellaires …

Star Trek : un sac de noeuds interstellaires …

… ça faisait un bout de temps que je ne m’étais pas faite un bon blockbuster … je lorgnais donc après le Star Trek 2009 réalisé par le célèbre J J Abrams qui avait entres autres réalisé la série LOST. Série pour laquelle j’ai toujours un petit faible, d’une part à cause de la narration de type non linéaire et d’autre part pour sa psychologie des personnages qui sortait franchement de l’ordinaire ( notamment les rapports femmes /hommes) .

Mal m’en a pris … l’Abrams Star Trek est en réalité une machine vulgaire faisant l’apologie d’un futur toujours aussi androcentré – et qui distille contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire – une propagande de white power, astucieusement amené.

Bref – rappelons que la série TV Star Trek était devenu célèbre à l’origine pour sa vision d’un monde humaniste égalitaire, débarrassé de sentiments encombrants et surtout de racisme … La série originale osa présenter pour la première fois une actrice afro américaine  – Nichelle Nichols qui interprètera donc la célèbre Nyota Uhura. Mais tout cela ne s’est pas fait sans mal – je cite le wiki :

Pour illustrer cette vision idéaliste, le premier pilote de la série, The Cage, a été refusé parce que le commandant en second de l’Enterprise était joué par une femme (Majel Barrett, alias Lwaxana Troi dans Star Trek : La nouvelle génération), ce que la Paramount a jugé « irréaliste ».

De même, pour faire accepter à la Paramount l’actrice noire Nichelle Nichols, qui était pourtant une artiste reconnue en Angleterre, Rodenberry a dû recourir à un chantage devenu classique : She stays or I leave! (« Elle reste ou je pars ! »).

Alors que constatons nous en 2009 ? … Que rien n’a changé dans le fond, voir, c’est pire … Dans Star Trek 2009 les hommes tiennent toujours le bon rôle, sont toujours aussi immature – passent encore plus de temps à défoncer l’espace temps et les galaxies. Et sont toujours d’une misogynie crasse … Le James T Kirk 2009 est un sale gosse, blanc bec qui se la pête – hyper confiant – méprisant avec les femmes – il saute une « femme verte » (rousse, donc plutôt « blanche », astucieux) comme on sauterait un cornichon et son unique obsession est de se hisser au pouvoir suprême : dans son cas de figure, prendre le commandement de l’USS Enterprise … Il n’hésitera pas à tricher pour cela, laissant Spok qui est dix mille fois plus intelligent que lui sur le carreau, en l’ayant au préalable, humilié …

Donc tout comme dans les années 60, Abrams ne prend aucun risque. Il n’y aura pas dans ce remake de commandante en second. C’est Spok qui le sera, one more time, une fois privé de sa culture, de sa planète, de sa mère, déraciné, perdu, en demande etc. Donc au final un film sans ambitions, sans risques, qui fait l’apologie du pouvoir blanc sur le reste des mondes, intergalactiques ou pas, prenant grand soin de continuer à dominer dans des relationnels verticaux, laissant les minorités se reproduire entres elles. L’homme blanc reste au dessus de tout. En 2225 les femmes sont toujours en train de faire des bébés comme aujourd’hui, sont toujours dans les mêmes rapports de domination. Et les qq cas de figures , comme le personnage de Nyota Uhura  – restent un petit peu, comme c’est encore de mise  – les exceptions qui confirment la règle …

J’espère de tout coeur qu’en 2225 nous en serons plus à ce stade – des plus primitifs et des plus néfastes pour l’humanité.

😉 Wildo

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :