Accueil > démocratie, féminisme > Orelsan – Cheb Mami : l’ avortement forcé une pratique loin de la science fiction …

Orelsan – Cheb Mami : l’ avortement forcé une pratique loin de la science fiction …

Orelsan à toujours clamé s’inspirer de sa vie de tous les jours pour écrire ses chansons …

« Sale Pute » dit « je t’avorterai à l’opinel » eh bien, force est d’admettre que Cheb Mami a magnifiquement confirmé le genre de pratique à laquelle Orelsan fait allusion … Donc encore une fois, rien dans cette chanson ne pourra jamais être mis à un deuxième degré quelconque. Zéro fiction. Que du direct live … Pour le maître du Rai, le pouvoir sur le ventre de la femme est parfaitement acquis et pour le deuxième la complaisance avec laquelle il vit-décrit ce même pouvoir sans jamais être critique un seul instant est également accablant …

Un extrait du Figaro qui se passe de tout commentaire :

Mohamed Khelifati, alias Cheb Mami, fait l’objet en juillet 2006 d’une plainte déposée par Noémie (1), photographe de 43 ans. La jeune femme raconte alors le cauchemar enduré avec le chanteur, rencontré lors d’une interview en 2004 et qui l’a mise enceinte. L’idylle vire à l’aigre dès lors que Cheb Mami exige l’avortement. Ce que refuse la future maman.
À l’instigation présumée de Michel Lévy, impresario de l’artiste, la photographe est invitée fin août 2005 à Algérie pour couvrir un concert raï. À son arrivée, elle est prise en charge par un certain Lazar H., directeur artistique. Conduite dans un bungalow, la jeune femme se serait vu offrir en soirée une boisson droguée. Noémie perd connaissance. Elle se réveille au rez-de-chaussée d’une ancienne ambassade, demeure de Cheb Mami. Là, allongée de force, elle aurait été frappée au ventre une nuit entière par trois femmes qui tentent de procéder à un avortement forcé. Les conditions sont épouvantables. Au petit matin, la future maman, pantelante et ensanglantée, est jetée dans un taxi. De retour à Paris, Noémie, choquée, apprend que le foetus est viable.
Un enregistrement accablant
Cheb Mami lui aurait offert plus 25 000 euros de dédommagement pour qu’elle taise son calvaire et tue son futur bébé. Noémie, qui accouche en mars 2006 d’une fille, ne lâche pas. La PJ de Seine-Saint-Denis dispose d’un enregistrement accablant du chanteur hurlant à sa maîtresse : « Tu n’as plus de bébé : le sang, je l’ai vu. C’était comme un morceau de foie. » Cheb Mami est interpellé le 25 octobre dernier à la descente d’un vol en provenance d’Oran. Écroué, il a été remis en liberté en février moyennant une caution de 200 000 euros et la confiscation de ses passeports. Ce qui ne l’a pas empêché de s’esquiver vers l’Algérie avec des papiers périmés lors des vacances de Pâques. Considérant que le chanteur de raï, icône de la jeunesse de son pays, est un « protégé » du président Abdelaziz Bouteflika, Me Françoise Cotta, avocate de la photographe, ne croit guère que la traque du chanteur aboutisse. Aucun accord d’extradition n’existe entre Paris et Alger.
(1) Le prénom a été modifié.

Publicités
  1. juillet 5, 2009 à 9:18

    C’est là qu’on voit que le métissage nous apporte un grand enrichissement et une nette amélioration.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :