Accueil > démocratie, droits, féminisme > Rimbaud doit se retourner dans sa tombe

Rimbaud doit se retourner dans sa tombe

Arthur_Rimbaud_1854-1891Le ministre de la culture à sali la mémoire et le génie de Rimbaud hier … exactement sur le même mode d’ailleurs que Bayrou il ya quelques semaines … On se demande bien ce que ces deux là doivent écrire en cachette sous le manteau pour rester de marbre devant la violence et la haine des propos d’ Orelsan. C’est pas clair …

Rimbaud … mettre Rimbaud côte à côte avec Orelsan … Mais comment peut-on oser faire ça sans perdre sa dignité d’une part et sa crédibilité d’autre part … Si Rimbaud était vivant à ce jour il aurait humilié Orelsan devant tout le monde, avec l’insolence dont il était capable et il se serait moqué de la pauvreté du travail littéraire d’Orelsan, de sa ringardise – de sa suffisance – Rimbaud était un génie précoce et un ciseleur de mots, un enchanteur qui ne souffrait aucune facilité et aucun désengagement dans son travail de poète. Tout le contraire de cet Orelsan qui n’est qu’un des maillons faibles de toute cette industrie porcherie du spectacle bizness. Rimbaud était un vagabond, un homme libre, une étoile vivante … Orelsan est lourd, englué dans sa misogynie tenu pour acquise et son goût pour la violence verbale gratuite et decomplexée le rapprochent bien plus des convergeances d’interet extrême droitières (Dieudonné-Soral) que de toute autre parti pris.

Non, sans hésiter Rimbaud aurait craché à la figure d’Orelsan.

wildo

Post note : Et encore ceci, Rimbaud était également l’inspirateur de la Beat Generation. Kerouak, Bourrroughs, Bowles, puis Patti Smith. S’il vous plait les apologistes de la misogynie, choisissez d’autres référents que Kubrick ou Rimbaud pour venir nous servir votre soupe infecte. Baissez vous à la bonne hauteur.

Publicités
  1. Didier Viaud
    octobre 4, 2009 à 7:04

    Oui, vraiment la dynastie Mitterrand ne fait plus dans la dentelle. Je viens de visionner deux clips d’Orelsan et ai vu Rimbaud vomir toute l’absinthe ingurgitée la veille. Une telle violence, un tel machiste (culturel?), ça vous dessaoule un homme mort!
    Alors Monsieur le Ministre, où est votre culture? L’avez-vous brûlée au bûcher de votre démagogie, en pénétrant le Saint des Saints élyséens?
    Dois-je mettre en regard devant mes élèves l’or fin de Rimbaud et la bouse fumeuse d’Orelsan au nom d’un patriotisme hypocrite de retourneur de veste?
    Mais où va-t-on, ma pauv’ dame?

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :