Accueil > féminisme, politique > le Pacs a dix ans …

le Pacs a dix ans …

trouvé dans ma boîte mail – envoyé par une amie :
« On oublie vite.. Heureusement que les vidéos sont là pour témoigner du ridicule des conservateurs avec leurs angoisses viscérales !
Même si elle a viré Sarkozyste de choc, chapeau bas à la Bachelot de l’époque!

Le PaCS est né le 13 octobre 1999. Comme le rappelle Act Up, « dans les années 90, le PaCS (et ses esquisses CUC, PIC, CUS, … avant lui) ont été imaginés
afin de garantir la survie matérielle d’homosexuels séropositifs après le décès de leur conjoint – leur couple n’ayant pas d’existence légale ».

Dix ans après sa création, le Pacte civil de solidarité souscrit par un nombre grandissant de couples hétérosexuels, continue à se banaliser et devient souvent une étape vers le mariage qu’il menaçait de détruire, selon ses détracteurs.

En 2008, près de 145.000 couples ont souscrit ce « contrat conclu par deux personnes physiques majeures, de sexe différent ou de même sexe, pour organiser leur vie commune », un chiffre en hausse de 43% par rapport à l’année précédente, alors que le nombre de mariages stagne autour de 270.000 depuis une dizaine d’années.

Ce succès du PaCS, qui ne se dément pas depuis sa naissance en 1999, s’accompagne d’un évolution sensible du profil des pacsés, la proportion de couples du même sexe le souscrivant n’étant que de 5,62% l’an dernier, selon les chiffres de l’Institut national d’études démographiques (Ined). Elle était estimée à près de la moitié au démarrage du PaCS.

C’est cette image d' »union pour homosexuels » et de « sape de l’institution du mariage » qui avait conduit à une année de violente guérilla parlementaire et un déferlement de propos homophobes de la part de la droite avant son adoption définitive en octobre 2009.

2.161 amendements avaient été déposés par les anti-PaCS, emmenés par Christine Boutin. Brandissant une bible, elle s’était notamment illustrée par un discours fleuve de cinq heures et demie dans l’hémicycle contre un type d’union dans lequel la plupart des députés de droite voyaient « une atteinte à la protection de la famille et de l’enfant ».

Entré dans les moeurs et plus guère combattu au niveau politique que par quelques ultras, le PaCS s’est rapproché au fil des ans des avantages du mariage, mais les couples pacsés ont toujours moins de droits que les mariés. Le mariage reste notamment plus avantageux en cas de décès et pour les personnes ayant des enfants.

Le gouvernement a supprimé les droits de succession pour les conjoints pacsés en 2007 et a annoncé en 2009, l’extension du versement du capital décès aux personnes pacsées dans la Fonction publique.

« Contrairement aux couples mariés, les pacsés n’ont pas accès aux pensions de reversion et nous nous battons pour avoir une égalité de traitement », affirme Philippe Castel, porte-parole de l’Inter-LGBT. »

http://www.dailymotion.com/swf/x20gsa

http://www.dailymotion.com/swf/x222u9

http://www.youtube.com/watch?v=GS10DyNcIAI&feature=player_embedded

Note de Wildo : Le Pacs c’était typiquement une revendication à l’époque perçue comme communautaire et spécifiquement LGTB donc ne concernant pas le fameux « interêt général »  – comme dirait Olympe du plafond de verre ( oui, j’ai toujours une boule dans la gorge quand a sa réflexion de samedi dernier, ça ne passe pas … ça ne passe pas … ) et qui qu’on voit qui en profites à ras bord ? … Les hétéros …

Vous pourriez au moins nous dire merci …

Publicités
Catégories :féminisme, politique
  1. alphabet
    octobre 17, 2009 à 10:30

    Merci de quoi ? Les hétéros ont le mariage, ceux qui veulent se pacser et qui après hurlent qu’il n’y a pas les mêmes droits aux Pacs qu’au mariage m’hérissent les poils (je parle des hétéros, là ! Les homos n’ayant pas le choix …). Et c’est grâce à ces hétéros là que le Pacs ressemblent de plus en plus au mariage, s’il y avait des remerciements à faire (ce que je ne crois pas !), ce n’est pas dans ce sens là …..
    Soyons bien clair : le Pacs est une bêtise, qu’on va qualifier de moindre mal (sic), le mariage, avec ses droits et ses devoirs, devrait être accessible à tout le monde.

  2. octobre 17, 2009 à 11:30

    j’ai pas tout compris lol

  3. octobre 29, 2009 à 6:14

    J’en connais plein, des hétéros bien contents de n’avoir « que » le pacs et pas le mariage et ce ne sont pas des connards d’homophobes (je comprends que la remarque d’Olympe ne passe pas, je trouve ça toujours très cruel quand les féministes oublient les lesbiennes).

    Dans mon idéal, il n’y aurait pas un pacs mais des pacs et pas un mariage mais des mariages, avec plein d’options possibles. Et evidemment, les deux seraient ouverts à la fois aux homos et aux hétéros.

  4. décembre 16, 2009 à 6:54

    Complètement d’accord avec alphabet

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :