Accueil > démocratie, féminisme > Lesbiennes Radicales : les filles de l’air

Lesbiennes Radicales : les filles de l’air

Voici un extrait d’un texte de
Mary DALY

GYN/ÉCOLOGIE : LA MÉTAÉTHIQUE DU FÉMINISME RADICAL

qui vient merveilleusement en résonance suite à un échange de commentaires sur le blog d’Olympe que je vais essayer de ne plus fréquenter tant les incompréhensions et les interprétations paranoiaques et absurdes à l’endroit des Lesbiennes Radicales est sans commune mesure. Un ramassis de clichés – de peurs infondées, d’ ignorence – bref  une suite de griefs digne de la plus pure misogynie. Mais comme il s’agit de Lesbiennes Radicales le féminisme réformiste et les tranfuges Queers friendlys qui peuplent son blog ne sont pas à une contradiction près. Prenons donc de la hauteur  …

« La peur de l’étiquette « lesbienne » a condamné beaucoup de femmes au mariage, à l’asile, et _ ce qui est encore pire _ à la normalité débilitante et écrasante. Elle en a condamné d’autres à participer aux manifestations de type « gay pride » organisées par et pour les hommes, conformes aux attentes de la société hétérosexuelle ; aux accouplements hommasse-gouine sur le modèle du mariage ; à singer les obsessions des pornographes, proxénètes et prêtres. Les Lesbiennes, Filleuses, Amazones et Survivantes ne peuvent vaincre les peurs implantées qu’en détectant les stratégies du complot fomenté par les phallocrates.

Filer, Dé-couvrir, Survivre, c’est quitter les ombres pour une plénitude de lumière qui réduit à l’invisibilité et à l’impuissance les « spots » des obsessions patriarcales. Éclairées de l’intérieur, nous connaissons et transmettons nos propres étincelles d’intuition. Nous voyons clair dans les fantasmes masturbatoires liés à de fausses lesbiennes qui se pelotent dans Playboy pour le divertissement d’un public masculin.

L’Être les expulse avec d’autres « idées séminales » implantées. L’image de la geôlière hommasse, la vieille fille « rejetée », la mauvaise mère, la mariée-bunny, la Femme Comblée _ autant de peurs implantées et entremêlées qui ne disparaîtront que lorsque nous oserons à la fois faire face à leurs intrications, et identifier notre Être. »

la suite chez MauvaiseHerbe

et en prime cette spéciale dédicace pour les féministes complètement affolées quand on leur parle de « dictature hétérosexuelle » :

« Ceux qui emploient l¹étiquette anti-hommes sont intellectuellement et
moralement bornés. Malgré toutes les preuves des attaques contre les femmes,
considérées comme projections de l¹Ennemi, ces accusateurs demandent
sardoniquement : « Pensez-vous vraiment que l¹ennemi ce sont les hommes ? ».
Ce renversement est si profondément implanté que les femmes _ et même des
féministes _ sont intimidées au point de se duper elles-mêmes, pour devenir
la seule catégorie d¹opprimés conscients de l¹être, mais incapables de
nommer leur oppresseur. »

Publicités
Catégories :démocratie, féminisme Étiquettes : ,
  1. Mauvaise herbe
    novembre 12, 2009 à 9:35

    « sur le blog d’Olympe que je vais essayer de ne plus fréquenter  »

    Très bonne idée à mon avis 😉

  2. novembre 12, 2009 à 9:55

    En résumé on y trouve essentiellement : réformistes, Queers friendlys et qq masculinistes … le reste c’est : dégagez !
    Pour un blog qui se veut multi-féministe et plein de nuances – donc à priori d’ouverture d’esprit – je trouve que c’est franchement raté …

  3. Waps
    novembre 13, 2009 à 12:27

    Multi féministe oui.

    Féministe à la sauce « oui mais nous on aime les zommes « non.

    Avoir pour but un blog bien tenu ,propret sur lui, sans ratures ,sans bavures, sans femmes hystériques .

    Avoir pour but d’être lue par les hommes sans que ceux ci ne se froissent.
    Avoir envie d’être citée dans les autres blog ,référencée dans vendredi le journal des blogs ,être au top 10.

    Ne pas faire de vagues ,rester bien fémininement sur son quand à soi .

    Tout ceçi peut être parfaitement compréhensible en soi.

    Mais cela n’a rien a voir avec le féminisme….

  4. novembre 13, 2009 à 2:00

    OUi …
    J’ai du mal à saisir sa cohérence politique … en tout cas d’un point de vue féministe engagé.

  5. novembre 13, 2009 à 2:10

    et ça m’a tellement saoulé ce petit refrain anti-homme que nous servent en temps normal uniquement les vrais misos – que je signe sous Théo désormais – en hommage à Wittig 😉

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :