Accueil > démocratie, droits, féminisme, parti socialiste, politique, Segolène Royal > Les chèques contraception de Royal ne plaisent pas à Chatel

Les chèques contraception de Royal ne plaisent pas à Chatel

La présidente de Poitou-Charentes veut distribuer dans les lycées de sa région des chèques contraception pour mineures, malgré l’opposition du ministre de l’Education nationale;

Ségolène Royal va envoyer dans les lycées de sa région Poitou-Charentes des chèques contraception pour mineures, malgré l’opposition du ministre Luc Chatel pour qui l’Education nationale n’a pas à se «substituer» au planning familial.

«Il y a un blocage du ministère de l’Education nationale, de M. (Luc) Chatel» mais «je vais le faire quand même parce que je veux lutter contre les grossesses précoces des filles mineures», avait affirmé Ségolène Royal tôt jeudi à RMC et BFM-TV.

Ces chéquiers seront envoyés «en début de semaine prochaine» et, le cas échéant «donnés par l’intermédiaire des infirmières scolaires», avait ajouté la présidente de Poitou-Charentes.

Ils contiennent des tickets pour «une consultation médicale gratuite», «pour accéder à l’achat de contraceptifs», «pour faire les analyses médicales» et «pour faire une visite de contrôle».

Prévention pour Royal

«On donne bien la pilule du lendemain dans les établissements scolaires, c’est encore mieux de prévenir», selon Ségolène Royal. Elle a rappelé que c’était elle qui, ministre de l’Enseignement scolaire, avait «autorisé les infirmières scolaires» à la «distribuer pour lutter contre les grossesses précoces».

La contraception pour mineures doit permettre à des jeunes filles «de milieux sociaux très, très modestes» de «maîtriser leur avenir», selon elle.

Luc Chatel, ministre de l’Education, a marqué sa ferme opposition: l’Education «n’a pas à se substituer au planning familial, seul autorisé à prescrire des contraceptifs à un enfant mineur», a-t-il dit à l’AFP.

«Nous avons affaire à des élèves mineurs. L’autorité parentale est quelque chose qui compte. L’Education nationale n’a pas à se substituer au planning familial, seul autorisé à prescrire des contraceptifs à un enfant mineur», a déclaré Luc Chatel.

6.000 grossesses précoces

«Dans chaque lycée, existe un conseil d’éducation à la santé et à la citoyenneté qui, avec nos personnels de santé de l’Education nationale, apporte des conseils aux élèves en matière de sexualité», a poursuivi le ministre.

«Désolant», a réagi Ségolène Royal. «Je pense que Luc Chatel devrait reconnaître cette action comme exemplaire et la généraliser dans toutes les régions». «Il est dommage que Luc Chatel ignore que l’Education nationale a déjà comme mission de venir au secours de la détresse des élèves puisqu’une circulaire officielle prévoit déjà la contraception du lendemain», a-t-elle accusé, évoquant «la détresse sociale que représente en France 6.000 grossesses précoces dont 500 en Poitou-Charentes».

Elle fait valoir que l’initiative «adoptée à l’unanimité des conseillers généraux -majorité droite comme gauche- a bien sûr été mise en place en coordination avec le Planning familial, qui est souvent très éloigné des lycées ruraux». Ségolène Royal organise une conférence de presse sur le sujet vendredi à 15h00 à Poitiers.

(Source AFP)

Publicités
  1. novembre 13, 2009 à 10:01
  2. gironde
    novembre 15, 2009 à 6:47

    Je suis un peu étonnée de ne pas entendre les féministes sur le sujet. Ce serait le moment non ?

  3. novembre 16, 2009 à 9:31

    Royal est vraiment super ! au moins on parle un peu du sujet, des grossesses précoces, des jeunes filles (j’adore le « enfant mineur » de Luc Chatel, bien neutre et ramenant une fille risquant d’être mère à n’être qu’une « enfant » … ben voyons quand on nous balance des expressions comme « jeune fille de 11 ans » quand il s’agit d’agression sexuelle ou de photos douteuses !!! où là il faut à tout prix vieillir la victime pour que ça ‘passe mieux’ sans doute)… le choix des mots est vraiment révélateur !

  4. novembre 16, 2009 à 7:29

    Ta remarque est super bien vue … comment à travers la langage (officiel ou pas ) les hommes font à peu près ce qu’il veulent sexuellement des filles et des femmes à leur convenance.
    On pourrait faire un billet là-dessus…

  5. novembre 17, 2009 à 8:41
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :