Archive

Posts Tagged ‘parti socaliste’

les 102 voix de Martine (je me bouche le nez) Aubry ? …

novembre 26, 2008 Laisser un commentaire

D’ou viennent elles ?

comment les adhésions du Nord-Pas-de-Calais échappent à tout contrôle …

novembre 24, 2008 Laisser un commentaire

Voila, pour patienter en cette folle journée de recollement, j’ai glané qq articles de çi de là … dont certains sont pour le moins édifiants.
Donc première chose, la Fédé Nord-Pas-de-calais, qui est donc la plus grosse fédé, celle qui fait à chaque fois balancer les issues des scrutins, cette fédé échappe presque totalement à Solférino et au fichier Rosam. Comment, dans ce cas, pourra t on recoller aujourd’hui et sur quelles bases ????????

Deuxième chose qui me turlupine c’est le fichier Rosam et la période de non adhésion : un adhérant à jour de cotisation qui quitte le parti reste fiché pendant deux ans et peut donc revoter le jour J en réglant à nouveau sa cotise … dans ce cas pourquoi avoir dit que les militants inscrits depuis les présidentielles et les municipales ( et surtout les fameux militants à 20e) ne pouvaient pas voter le 6 Novembre ????? Et a fortiori ceux et celles enregistrées sur le net !!!! ils ont tous payé leur cotisation et on les a « balayés » du fichier à la surprise générale des concernés, alors que logiquement ils doivent y figurer encore ????

Dans de telles conditions – un troisième vote serait aussi illégal que les précédents tant, que toutes les fédés et surtout celle de Martine Aubry ne soient enfin visibles de façon transparente sur le fichier Rosam.

Wildo

documents à consulter en ligne :
Comment-tricher-dans-les-fedes
Congrès du PS : les nouveaux adhérents brouillent les rapports de force
Après Edvige, la polémique sur le fichier des adhérents du PS baptisé Rosam
Les dérives de certaines fédérations du PS : chantages, bourrage des urnes et adhérents fantômes
Et ce commentaire d’Agoravox

quelques extraits choisis :

Les mystères des cartes de militants dans le Pas-de-Calais

Combien y a-t-il d’adhérents au Parti Socialiste ? La question est cruciale puisque ce sont les militants du PS qui doivent voter pour désigner la majorité du prochain congrès et le prochain Premier secrétaire. Ce sont eux également qui votent pour désigner le candidat du parti à l’élection présidentielle. Or, le nombre réel d’adhérents du PS est inconnu, tout simplement parce que certaines fédérations gonflent leurs chiffres.
La fédération du Pas-de-Calais est la plus importante en nombre d’adhérents. Mais Paris doute de la réalité des chiffres fournis par la direction locale car depuis des années, le nombre de militants du Pas-de-Calais ne bouge pas, alors qu’il y a d’importantes fluctuations d’une année sur l’autre dans les autres fédérations. Officiellement, la fédération du Pas-de-Calais compte donc 15 000 adhérents. Mais ce chiffre est faux, et la direction nationale du parti le sait. Un responsable socialiste a d’ailleurs expliqué au Point comment la fédération du Pas-de-Calais faisait pour truquer ses chiffres : « En fait, la fédé du Pas-de-Calais édite ses propres cartes ou les commande par paquets entiers à Solferino, sans aucune justification ». Il suffit après pour la direction locale d’inscrire de faux noms pour gonfler les chiffres de ses militants.
La direction nationale a bien tenté de faire le ménage dans ses listings en demandant à chaque fédération de faire remonter leur liste d’adhérents. Mais la fédération du Pas-de-Calais serait la seule à avoir refusé.

François Hollande a dépêché son directeur de cabinet pour faire le ménage

Toutes les fédérations ont été invitées ces derniers mois à communiquer leurs fichiers au siège national du PS pour mettre à jour Rosam. Toutes auraient accepté selon Le Point… sauf celle du Pas-de-Calais. D’après le Canard Enchaîné, François Hollande a donc demandé à Stéphane Le Foll, son directeur de cabinet, de se rendre dans la fédération du Pas-de-Calais pour rencontrer le président socialiste de la région du nord, qui règne sans partage sur la fameuse fédération. L’explication entre les deux hommes aurait été particulièrement tendue. Il faut dire que l’enjeu est de taille : le poids des fédérations fera la différence au congrès. Il est donc impératif pour la rue de Solferino de s’assurer de l’exactitude du fichier Rosam.

Le fichier des adhérents est lui-même erroné

Le Parti Socialiste centralise le décompte de ses militants dans un fichier baptisé ROSAM : « Répertoire Open Sources des Adhérents et des Militants ». Or, comme nous vous l’avions déjà écrit fin septembre, les grosses fédérations du PS, à commencer par celle du Nord-Pas-de-Calais, truquent leur chiffre et grossissent leur nombre d’adhérents. C’est une habitude chez les socialistes, puisque dans le documentaire « Mitterrand, le roman du pouvoir », Pierre Mauroy confiait que François Mitterrand s’était emparé du PS lors du congrès d’Epinay en 1971 en déclarant un nombre d’adhérents, au groupe qu’il représentait, totalement fantaisiste.
François Hollande avait promis de faire le ménage dans le fichier ROSAM avant l’élection du 6 novembre 2008. Rien n’indique que ce nettoyage ait bien eu lieu et que les principales fédérations ont joué le jeu de la mise à jour transparente de leurs fichiers.

Lors des primaires 2006, les résultats de DSK et Fabius ont-ils été surévalués ?

Certaines fédérations sont donc incontrôlables. Ces pratiques nuisent à la démocratie interne du PS et plus largement à l’image du Parti. Mais, selon Le Point, la direction nationale ne serait pas exempte de tous reproches. A chaque élection interne, la direction du PS n’hésiterait pas à corriger les données au niveau national, notamment pour ne pas humilier les perdants.
Et le Point de révéler que lors des primaires 2006 pour désigner le candidat du PS à la présidentielle, les résultats de Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn ont été « corrigés » par la rue de Solferino, c’est-à-dire réévalués de quelques points juste après la clôture du vote pour ne pas humilier les deux responsables socialistes, battus par Ségolène Royal.

Edifiant non ?

Segolène Royal est gagnante ! Martine enlève ta couronne …

novembre 23, 2008 Laisser un commentaire

Communiqué de Jean-Pierre Mignard

« A la lecture scrupuleuse des contestations élevées sur les résultats du vote du 21 novembre, il apparaît que Ségolène Royal peut légitimement revendiquer sa première place en tête du scrutin.

On rappellera que l’écart annoncé n’est que de 42 voix, selon les résultats non consolidés communiqués par la direction sortante du PS ce matin.

Or, une inversion des voix dans une section de Moselle, non prise en compte dans le calcul national, donne 24 voix supplémentaires à Ségolène Royal.

Dans une section de Lille, il apparaît une divergence de 20 voix en faveur de Martine Aubry entre les résultats de la section et ceux annoncés par la fédération. Un reportage audiovisuel diffusé sur France 3 Nord-Pas-de-Calais l’atteste.

Troisième exemple parmi d’autres, en Nouvelle-Calédonie, dont les résultats n’ont pas été pris en compte dans le calcul national, Ségolène Royal emporte 81,25 % des suffrages, soit environ 20 voix.

Il y a nombre d’autres exemples de contestations allant chacun de 2 à 30 voix.
Dès lors, les résultats vont dans le sens d’une victoire de Ségolène Royal et dans tous les cas interdisent toute proclamation de ceux-ci en faveur de quiconque. »

——————————————————-

Comme je le disais le soir du vote : les petits ruisseaux font de grandes rivières. Si on faisait le décompte exact section par section à mon avis on récupère au moins 2 à 3 % de nos voix ce qui est bien plus que le fameux 50/50 ourdi par Solférino … Sans compter tous les militants sortis du fichier Rosam à la dernière minute. Sortis dans certaines fédés par paquets de 100 …

En tout cas une chose est sûre c’est que les TSSR sont nuls en calcul et surtout nuls en démocratie …

jospin à pêté sa durite …

novembre 21, 2008 2 commentaires

Communiqué d’Ariane MNOUCHKINE :

« Dans le socialisme, les ‘néos’, ceux qui ont été contre le vieux et pour le neuf, n’ont pas toujours laissé de très bons souvenirs »
Peut-être certains très jeunes militants socialistes n’ont-ils pas encore l’age, ou les connaissances historiques pour reconnaître toute l’ignominie d’un tel sous-entendu. C’est donc à nous de les éclairer.
À quoi se réfère donc Lionel Jospin? De qui parle-il? Qu’insinue-t-il? À qui compare-il Ségolène Royal, ceux qui l’accompagnent dans son projet et ceux qui votent pour elle? C’est à peine croyable, mais il les compare aux néo-socialistes. Oui, à Marcel Déat, chef de file des néo-socialistes, pacifiste radical, puis fasciste, puis, logiquement, pétainiste et jusqu’à la fin collaborationniste!
Voilà jusqu’où, prisonnier d’une hostilité devenue pathologique, Lionel Jospin pousse l’intoxication. Voilà jusqu’où Lionel Jospin est prêt à aller dans la falsification? Voilà jusqu’où il tente d’entraîner ceux qu’il influence encore.
Socialistes vous devez répondre. Vos amis, vos électeurs aussi sont blessés. Les citoyens attendent de vous une dignité dans le débat. Le combat d’idées oui, l’injure haineuse et mensongère, non.

Ariane Mnouchkine

les 8 points d’arguments de la motion E

novembre 17, 2008 4 commentaires

Grande rencontre avec Ségolène Royal et son équipe : Vincent Peillon, Julien Dray, Manuel Valls, Delphine Batho, Aurélie Filippetti, David Assouline, Dominique Bertinotti, Jean-Louis Bianco, etc.

Elle aura lieu :
le mercredi 19 novembre à partir de 19 h 30
au Gymnase Japy
2, rue Japy
75011 Paris
M°Charonne
Bus : 56, 76

Venez très nombreux, et avec tous vos amis, à la veille du jour qui doit changer le Parti socialiste !
Amitiés socialistes,
L’équipe de la motion E

—————–

8 points à diffuser pour argumenter en faveur d’un vote « Ségolène Royal » jeudi prochain :

1- Nous avons conscience du décalage entre ce qui se passe dans le monde, dans le pays et ce qui s’est passé au Parti Socialiste. Cela prouve simplement qu’il faut que notre formation politique change. Change ses codes, ses comportements, ses méthodes. C’est de cela dont les militants vont décider jeudi (et éventuellement vendredi) prochain. Cela prouve aussi que notre formation est vivante et qu’elle débat. Cette vie démocratique doit être mieux accompagnée, moins douloureuse et plus constructive.

2- Ségolène Royal et son équipe ont tout tenté pour rassembler et ils continuent de le faire. Sur le fond, nous avons soumis un document de travail aux autres motions qui explique clairement nos positionnements, nos éventuelles divergences et nos toujours possibles rapprochements.

3- Nous continuons le rassemblement par une proposition très claire : nous associerons tous les talents de toutes les motions pour combattre la droite, pour proposer et pour nous faire entendre, ici en France, mais aussi en Europe et sur la scène internationale.

4- Les militants (de toutes les motions) refusent la personnification du débat et souhaitent le renouvellement profond du Parti, la fin des vieilles méthodes, de l’opacité des tractations, du centralisme de la direction. C’est ce que Ségolène Royal, Vincent Peillon et leur équipe souhaitent également.

5- Ségolène Royal a la volonté de mettre en avant une nouvelle gouvernance de notre parti, renouvelée, rajeunie, resserrée et transparente. C’est une équipe qu’elle met en avant, et non une personne.

6- Cette équipe solidaire qui agira collectivement met en avant à la fois une nouvelle génération (Delphine Batho, Najat Belkacem, Aurélie Filippetti, Vincent Peillon, Manuel Valls, etc.), des élus expérimentés (Jean-Louis Bianco, François Rebsamen, etc.), et des élus de terrain (Éric Andrieu, Dominique Bertinotti, Gérard Collomb, Jean-Noël Guérini, Jean-Jack Queyranne, etc.).

7- Tout au long du congrès, l’équipe de la motion E a joué à chaque fois la carte de la transparence. Ségolène Royal a ainsi annoncé très clairement devant l’assemblée des délégués ce qui allait être dit par les porteurs de notre motion lors de la commission des résolution (la nuit du samedi au dimanche). Cette transparence sera garantie pour toutes les discussions internes de notre parti.

8- Nous sommes fiers d’être socialistes et Ségolène Royal est la première à porter le socialisme du 21ème siècle : nous avons besoin sur certains sujets d’une certaine radicalité, par exemple pour empêcher les licenciements des entreprises largement bénéficiaires recevant d’importantes aides publiques, en les conditionnant. Mais nous savons aussi qu’il faut renforcer l’efficacité économique des entreprises, favoriser un apaisement des relations sociales, créer un environnement général favorable à une activité économique saine. Cela implique de l’ambition, du pragmatisme, des valeurs fortes et n’est pas contradictoire avec le fait d’être ancré à gauche.

II. Vous trouverez ci-dessous 8 orientations proposées par Ségolène Royal et son équipe :

1- Par la clarification de nos procédures, mettre un terme effectif aux échanges violents entre nous quand le vrai combat est face à la droite.

2- Respecter les militants, leurs votes, leur travail, et mettre à profit leurs compétences et ceux des territoires, avec un système ascendant et non descendant au sein du parti.

3- Respecter strictement la parité, et consacrer les 8 millions d’euros d’amende notamment à la baisse de nos cotisations pour les plus démunis (pour avoir demain 400 ou 500 000 militants actifs et bien formés) et pour mettre en place des universités populaires de la connaissance.

4- Ouvrir notre parti à la société pour qu’il en soit le plus représentatif (et ouvert à toutes les diversités), pour le re-connecter à sa base et aux associations.

5- Être à nouveau présent dans toutes les luttes aux côtés des victimes de la politique destructrice de la droite. Par ailleurs, la première initiative que nous prendrons si Ségolène Royal est élue est l’organisation d’un forum global pour discuter en parallèle du G20 avec les forces sociales, associatives, les consommateurs, chefs d’entreprises, etc. pour débattre et acter de nos propositions face à la financiarisation de l’économie et aux dérives de la spéculation.

6- Réussir à fédérer toute la gauche quand cela est nécessaire, comme nous avions réussi à le faire lors de l’élection présidentielle où même Arlette Laguiller avait appelé à voter pour nous.

7- Ne pas avoir peur de constituer un nouveau front populaire (peut-être lors de la prochaine élection présidentielle, si les militants le votent), de la gauche de la gauche aux démocrates, pour mobiliser toutes les forces progressistes face au sarkozysme.

8- Être fiers d’être socialistes. Cela suppose notre fierté des progrès sociaux portés par les socialistes depuis 70 ans : les congés payés, le CNR et Jean Moulin, l’abolition de la peine de mort avec Robert Badinter, le RMI avec Michel Rocard, la CMU avec Martine Aubry, le PACS avec Lionel Jospin et nos victoires locales avec François Hollande. Cela suppose aussi que nous n’avons pas peur d’assumer aujourd’hui le socialisme du 21ème siècle et notre mobilisation constante en faveur des Français, avec nos dizaines de milliers d’élus et de militants qui œuvrent chaque jour pour le progrès social sur leurs territoires.

=> Au moment où la crise financière aggrave les souffrances, ici et dans le monde, la France attend les socialistes. Elle les appelle. Ils doivent répondre, forts, déterminés, audacieux, énergiques et ambitieux pour la France et pour l’Europe.

——–

Amitiés socialistes et bonne campagne !

L’équipe de coordination de la motion E.

PS : Royal est dans la place …

novembre 9, 2008 2 commentaires

royale-royale

Eh oui … 😉

j’ai beaucoup aimé les réflexion de François Hollande depuis le 7 au matin et surtout ses petits calculs savants : « il n’y a pas de majorité pour Segolène Royal » absolue non, relative si … soit bon joueur !

C’est les boules pour Hollande parce que son pote Delanoé devait lui renvoyer l’ascenseur … comprenez par là que Hollande se kiffait en Président 2012 … le pauvre … c’est sûr que là c’est rapé … rapé de chez rapé … Peut-être que DSK pourrait lui trouver un job au FMI, en tout bien tout honneur ! 😉

Moi aussi j’ai envie de faire rigoler les chiffres tiens : sur le Post qq disait  » Segolène Royal n’obtient que 30% ça veut dire que 70 % sont contre elle  » ah oui ? ben ça veut dire que pour les autres c’est encore pire, non ? 75% sont donc contre delanoé et 80% contre ce pauvre Hamon … une boucherie quoi !

Non, dans ce vote ce sont les filles qui tirent leur épingle du jeu … Segolène raffle la mise, mais Martine aussi, qui devait juste servir de baudruche  fait un bon 25 % … Bling ! A elles deux elles font donc très exactement 55% les doigts dans le nez ! 55% voilà un bon chiffre pour la suite !

1h53 il semble quasi certain que Royal est en tête

novembre 7, 2008 Laisser un commentaire

Et Delanoé est en slip ! 😉

1h53. Les dernières tendances. A l’heure qu’il est il semble quasi certain que Royal est en tête. La dernière question est de savoir qui de Delanoë ou d’Aubry sera deuxième. La seule certitude: avec beaucoup moins de voix que prévu, et une première place qui semble lui échapper, le maire de Paris appraît comme le grand perdant.

Et pourtant c’est pas faute d’avoir été grassement sponsorisé par la presse Sarkozyste … héhéhé

Catégories :Segolène Royal Étiquettes : , ,