Archive

Posts Tagged ‘Segolène Royal’

Du Genre en politique, ce qu’en pensait Royal en 2007

août 27, 2011 7 commentaires

Du Genre en politique

Je n’ai jamais fait du simple fait d’être une femme l’étendard de mon combat. Mais j’ai toujours assumé cette dimension de mon identité personnelle et politique.
Que les choses soient bien claires : je ne crois pas que les femmes aient, par essence ou par nature, un rapport génétiquement différent à la politique. Ce que je crois, en revanche, c’est que nous sommes hommes et femmes, les héritiers et les héritières d’une histoire où l’inégalité des sexes alla longtemps de soi et dont nous commençons seulement à nous déprendre.

Ce que je crois, c’est que les hommes et les femmes sont encore inscrits dans ce qu’on appelle des rapports de genre – cad des rapports sociaux, pas biologiques – qui continuent de façonner, pour une part, les sensibilités, les imaginaires, les perceptions de soi et des autres, bien que la mixité progresse sous nos latitudes, à grands pas. Ce que je crois aussi, c’est que l’égalité n’oblige pas à l’indifférenciation. »

Ségolène Royal 2007
extrait de son livre « Ma plus belle histoire c’est vous » chez Grasset
chapitre 4 « L’autre moitié du ciel : candidate mais femme »

Energie solaire : Ségolène Royal crée un fonds de résistance photovoltaïque

Quand une Présidente de Région se concentre sur l’essentiel, ça donne ça :

Energie solaire , Ségolène Royal crée un fonds de résistance photovoltaïque

PAR L’EQUIPE DE DÉSIRS D’AVENIR | 12 MARS 2011

Nous avons réuni, à Poitiers Jeudi 10 Mars, l’ensemble des acteurs de la filière solaire pour tenter de trouver des solutions et sauver l’activité photovoltaïque après les décisions négatives du gouvernement qui bloquent le développement de ce secteur d’avenir, gisement de croissance et d’emploi (voir ci-dessous les vidéos de la conférence de presse).

En réduisant de 20% le tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque, ce sont 25.000 emplois qui sont menacés dans un avenir proche

Aujourd’hui, j’ai donc demandé à tous les professionnels, tous les élus de « tenir bon » et de ne pas se laisser gagner par le découragement.

Ils ont d’ailleurs tous salué cet engagement de la Région, à l’image de Thierry Lepercq, le PDG de Solaire Direct qui a souligné l’importance de trouver, dans une collectivité territoriale comme notre Région, une confiance dans ces activités innovantes et un accompagnement quotidien.

La Région Poitou-Charentes, qui a développé l’un des plans solaires les plus ambitieux d’Europe, a donc décidé d’agir concrètement pour soutenir cette filière menacée :

1) création d’un « fonds de résistance photovoltaïque » pour ceux qui ont arrêté ou sont tentés d’arrêter leur activité afin qu’ils puissent poursuivre l’installation de panneaux solaires dans l’année qui vient, avec des avances remboursables permettant de réduire sensiblement le manque à gagner.

2) création d’une Société d’Economie Mixte régionale d’ici l’été pour donner de la visibilité aux industriels et aux consommateurs avec un plan d’investissement ambitieux permettant d’atteindre 1000 MégaWatts en 2020.

L’objectif est de favoriser la fabrication française de panneaux et de stabiliser le prix de l’énergie produite, en le rapprochant du prix du marché.

3) mobilisation des crédits du Plan Energie Solaire Régional pour financer les premiers projets de cette Société d’Economie Mixte.

4) lancement d’un appel à projets industriels, efficaces et respectueux de l’environnement.

Nous avons également eu le plaisir d’écouter Corinne Lepage, députée Européenne, Avocate, spécialisée dans le droit de l’Environnement . A travers une vidéo, elle a qualifié de « gravissimes » les décisions de l’Etat en la matière, un Etat qu’elle a accusé d’avoir renié le Grenelle de l’Environnement.

Je partage parfaitement ce point de vue.

Il semble évident que l’Etat a décidé de couper les ailes à toute forme d’énergies renouvelables , dès lors qu’elle représenterait une menace pour les lobbies en tout genre.

Mais nous nous battons, en Poitou-Charentes et je souhaite que d’autres fonds de résistance photovoltaïques naissent dans tout le pays pour accomplir enfin la mutation énergétique dont la France et ses citoyens ont besoin.

En 2012, une autre politique sera mise en place dans ce domaine également.

Très amicalement,

Ségolène Royal

Go Sego ! Go !

septembre 11, 2010 2 commentaires

Catégories :Segolène Royal, Uncategorized Étiquettes :

Ségolène Royal dénonce la destruction des droits à la retraite à 60 ans et à 65 ans

septembre 11, 2010 3 commentaires

Lettre d’information de Ségolène Royal

Chers amis, chères amies,

Je dénonce la destruction des droits à la retraite à 60 ans et à 65 ans .

C’est une régression sociale sans précédent, une atteinte grave à la sécurité sociale des Français et un cadeau injuste au capital qui va pouvoir faire main basse sur le pactole des retraites par capitalisation.

Il faut faire barrage à l’injustice criante de ce gouvernement qui enrichit les riches et qui fait payer les salariés qui travaillent depuis longtemps ainsi que les femmes qui vont basculer dans la précarité compte tenu de la baisse de leurs retraites.

Ségolène Royal

Présidente de Désirs d’Avenir

Il n’y a pas de chef !

juillet 29, 2010 Laisser un commentaire


La démocratie participative, système choisi par les meilleures équipes de physiciens du monde

Les laboratoires d’idées, que ces idées soient socio-politico-économiques, comme à Désirs d’avenir ou avec Militants de l’Espoir à Gauche avec Ségolène Royal, ou scientifiques comme à l’Organisation Européenne pour la recherche nucléaire (CERN), paraissent n’avoir comme chemin d’excellence que celui de la démocratie participative. C’est ce que l’on comprend quand on lit Le Monde daté du 28 juillet 2010, tant ce que vivent les équipes du CERN des détecteurs de particules (7 750 chercheurs) ressemble à ce que vivent les adhérents de Désirs d’avenir ou les militants de l’Espoir à Gauche avec Ségolène Royal.

lire la suite de l’article …

Je ne suis liée à aucun réseau, aucune puissance d’argent …

juillet 8, 2010 Laisser un commentaire

« Je ne suis liée à aucun réseau, aucune puissance d’argent, aucun lobby, aucun grand média, aucune grande entreprise. J’ai horreur des gaspillages et du temps perdu. Je n’ai personne à placer et ne dois rien à personne si ce n’est au peuple français. … »

Segolène Royal Mars 2007 – juste avant les élections


61% la voie Royal !

mars 21, 2010 3 commentaires

Elle fait depuis 2006 les meilleurs scores ! Go 2012 !

Discours de Ségolène Royal
Elections Régionales
Poitiers 21/03/2010

Je remercie chaleureusement toutes celles et ceux qui m’ont renouvelé massivement leur confiance.

J’accueille ce magnifique résultat avec une profonde gratitude. Je le prends comme la reconnaissance du considérable travail accompli avec mes équipes et auquel ont participé tous les habitants de la région qui se sont aussi engagés pendant six ans par leur activité et leurs idées pour faire avancer la région.

J’avais appelé dimanche dernier, à un vote d’espérance. Vous avez répondu, c’est pourquoi je m’engage auprès de chacun et de chacune de vous ainsi qu’auprès de ceux qui n’ont pas voté pour moi à faire tout pour que cette espérance se transforme en action.

Cette unité nous donne un souffle, une nouvelle chance pour accélérer la bataille pour l’écologie, pour les emplois et pour la justice sociale, les trois piliers de notre bon bilan et de notre projet moteurs avec la croissance verte.

C’est aussi une belle victoire des présidents de région de gauche et de leurs équipes. J’ai ce soir pour chacun d’entre eux une pensée très affectueuse.

Les régions ont tenu  avec autant  de  leur force qu’elles le pouvaient leur rôle de rempart contre les effets d’une politique inefficace et injuste. Et le vote d’aujourd’hui montre que notre capacité de résistance a été reconnue.

Il nous appartient désormais de faire en sorte que cette victoire ne soit pas la victoire d’un camp, mais qu’elle soit la victoire pour tout le pays. Nous y parviendrons par l’analyse lucide des résultats de ce scrutin.

Le président de la république et son gouvernement doivent comprendre que leur politique épuise la France et que les Français n’en veulent plus.

Si cette sanction est l’une des raisons de la hauteur de nos scores, il est clair qu’elle a pris, pour la droite, l’allure d’une déroute. Pourquoi ?

Parce que le message du premier tour, qui était un avertissement clair et ferme n’a pas été entendu.

Oui, dimanche dernier les Français ont fait un vote d’avertissement aujourd’hui, c’est une sévère mise en demeure qui est faite au gouvernement de Nicolas Sarkozy.

Le Président de la république, le gouvernement et la majorité parlementaire doivent prendre toute la mesure de cette défaite cinglante et reconnaître leur échec, modifier radicalement leur orientation en renonçant aux régressions que la France subit dans tous les domaines : salaires, emploi, pouvoir d’achat, retraite, santé, éducation, agriculture, logement, service public et sécurité.  Tout recule. Tout se précarise et nous ne l’acceptons plus.

Dans ces circonstances, notre victoire n’est ni un dû, ni un triomphe. C’est une responsabilité.

A ceux qui ont peur pour l’avenir de leurs enfants, à ceux qui  souffrent, qui endurent, qui tiennent pourtant ; à ceux qui se demandent comment ils boucleront le mois ; à tous ceux qui pensent qu’un bulletin de vote ne sert à rien quand on n’a pas de bulletin de paye décent, à toutes les classes moyennes qui se sentent menacées par le déclassement et à bien d’autre, je dis que nous n’acceptons pas tous ces dégâts, toute cette injustice.

Le peuple français nous envoie aussi un message d’espérance. Sachons le saisir, avec courage, avec enthousiasme.

Il nous demande de rouvrir la route oubliée, la route de la Justice, de l’Egalité, de la Fraternité. Cette route que justement le pouvoir avait cru pouvoir barrer et dans l’indifférence générale. Ouvrons-la, cette route. Prenons-la ensemble tous unis.

A la Gauche à nouveau réunie, les Français, à nouveau, confient leur attente parfois découragée et même désespérée d’une société nouvelle, d’une vie meilleure pour tous. D’une vie qui aurait le droit de s’appeler Vie et pas seulement survie.

Ici dans les régions nous prouvons que la politique est efficace pour s’occuper de la vie quotidienne tout en préparant l’avenir, par la formation, l’éducation l’innovation pour construire un avenir, un Désirs d’avenir à tous et à chacun. C’est ce que j’appelle la morale de l’action.

Par exemple dès demain je vais à nouveau m’atteler à des dossiers urgents qui ont un écho national et qui en disent long sur l’exigence de justice et d’efficacité.

–    l’entreprise Heuliez, dans laquelle les ouvriers ne comprennent pas pourquoi un gouvernement qui vient de lancer les états généraux de l’industrie ne trouve pas 20 millions d’euros pour la voiture électrique là où la région en a apporté 5, alors que des milliards ont été déversés sur les banques.
–    Les suites de la tempête meurtrière et l’attente des sinistrés qui ne comprennent pas pourquoi après deux visites du Président de la République et une dizaine de ministres, les aides d’urgence ne sont toujours pas arrivées, seule la région ayant apporté des secours immédiats grâce notamment aux dons des autres présidents de Région que je remercie. Si les promesses ne sont pas rapidement concrétisées, on aura la preuve que seule la mise en scène de la détresse a motivé ces déplacements dont le seul coût en hélicoptères et jets privés dépasse aujourd’hui les aides arrivées qui ne sont toujours pas arrivées.
–    Je n’accepte pas que les travailleurs de la terre et de la mer soient laissés à l’abandon dans la souffrance de leur disparition annoncée alors que là aussi des promesses ont été faites pour répondre à la crise laitière et la crise de la pêche sans qu’aucun acte concret n’ait suivi.

Oui les Français ont dit aujourd’hui leurs espoirs et leur colère et l’urgence d’en finir avec le fossé qui sépare les discours et les actes.  Cela s’appelle la demande de respect. Nous sommes les témoins dans toutes nos régions que tous les talents et les énergies de notre pays peuvent se développer et nous remettre debout, nous faire avancer et relancer la croissance et l’emploi et la mutation écologique. Ici, nous transformons les paroles en actes au plus près des citoyens, nous construisons envers et contre tout, la République du Respect et nous allons continuer.