Archive

Archive for the ‘droits’ Category

parce que le viol n’est pas un art de vivre ensemble …

octobre 13, 2012 5 commentaires

APRES LE VERDICT DE CRETEIL, NOUS EXIGEONS UNE REPONSE POLITIQUE !
Lettre ouverte à François Hollande, Président de la République

Monsieur le Président de la République,

Le verdict du procès du Tribunal de Créteil a créé, en France, une incompréhension. Ce verdict est catastrophique : Il semble dire aux victimes, porter plainte ne sert à rien, et aux violeurs, vous ne serez pas condamnés ou si peu !

Les médias continuent à tenir des propos inadmissibles en parlant de « tournantes », de « viols en réunion », au lieu de dire « viols collectifs » qui sont des crimes.

La France a soutenu la création par les Nations unies d’une journée internationale des droits des filles : c’était le 11 octobre ! Cette journée est proclamée par l’ONU parce que des millions de jeunes filles dans le monde sont victimes d’abus, de mariages forcés, de mutilations sexuelles. Le verdict du tribunal de Créteil arrive au moment même de cette journée mondiale et exige une réponse politique !

Ce procès n’est pas un fait isolé. Ce n’est pas un fait divers. Le viol est un crime. 75.000 femmes sont violées chaque année dans notre pays. 10% d’entre elles portent plainte et seuls 2% des violeurs sont condamnés. Cette situation traduit la tolérance de notre société vis-à-vis des violences faites aux femmes. Le viol est une domination des hommes sur les corps des femmes. Il est une des expressions les plus violentes des inégalités entre les femmes et les hommes qui persistent dans notre société.

Nous refusons que cette situation perdure. Nous refusons que les victimes de viol soient stigmatisées, culpabilisées, considérées comme folles. Nous refusons que leur parole soit ainsi décrédibilisée. Nous refusons que la honte pèse sur les femmes violées plutôt que sur les violeurs. Nous refusons que les violeurs ne soient pas jugés. Nous refusons que des violeurs, quand ils sont jugés, soient condamnés à des peines dérisoires.

Monsieur le Président, vous avez déclaré lors de la campagne présidentielle que « les violences sexistes doivent être fermement combattues ». L’inaction des pouvoirs publics a trop coûté aux femmes victimes de violences. Nous exigeons de votre part un engagement sans faille.

Un grand débat public autour sur les violences faites aux femmes doit être lancé dans les mois qui viennent et déboucher sur des politiques publiques à la hauteur du défi : éradiquer les violences faites aux femmes :
– Les lois en vigueur doivent être appliquées et complétées de nouvelles dispositions législatives, comme l’extension de l’ordonnance de protection aux victimes de viol ;
– Les professionnels doivent être formés ;
– Les plaignantes doivent être soutenues, hébergées, protégées, entendues ;
– Les associations doivent avoir les moyens de remplir leurs missions ;
– Les campagnes de prévention doivent être multipliées ;
– Tous les jeunes en particulier au sein de l’école doivent être informés, éduqués, entendus aussi quand ils sont eux- mêmes victimes.

Monsieur le Président, nous sommes révolté-e-s. Nous ne voulons pas de grands discours. Nous attendons des actes.

 

A l’initiative du collectif Féministes en Mouvements

Associations signataires :
FIT, Une femme un toit
Collectif Féministe Contre le Viol
Fédération Nationale Solidarité Femmes
Solidarité Femmes Ile de France
Elle’s imaginent
Voix de femmes
Osez le féminisme !
Assemblée des Femmes
Femmes Solidaires
Ligue du Droit International des Femmes
40 ans de mouvement
Mouvement Jeunes Femmes
Mémoire Traumatique et Victimologie
Réseau féministe « Ruptures »
Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes
SOS sexisme
Mouvement du Nid
Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir
Le Monde à travers un regard
Femmes en Résistance
Mix-cité
SOS sexisme
Commission Genre d’ATTAC
Planning Familial
Adéquations
Forum Femmes Méditerranée
Collectif 13 Droits des Femmes
Rajfire
Elu-e-s Contre les Violences Faites aux Femmes
Association Nationale des Etudes Féministes
Les Chiennes de Garde
Libres MarianneS

signez la pétition ici

Publicités

Le deuxième mensonge de DSK, le grand nettoyage de Google par les ANgrywOmeNYMOUS

septembre 17, 2011 7 commentaires

Lisez et partagez ce blog – vous y verrez comment DSK et son équipe nettoient les requêtes Google pour éviter de faire monter les articles et les réactions qui sont à son désavantage concernant ses deux procès pour tentatives de viol … Le perv veut aller à l’Elysée ? barrons lui la route coûte que coûte

Lire et partager sur le blog « Nous sommes toutes des femmes de chambre »

Un troussage de domestiques – ou l’affaire DSK commenté par les féministes …

août 31, 2011 5 commentaires

Un troussage de domestique, coordonné par Christine Delphy, paraît aux éditions Syllepses le 1er septembre. Une rencontre-débat aura lieu le 15 septembre à 19h au Lieu Dit (6 rue Sorbier, 75020 Paris) ainsi qu’à la Librairie Violette and Co (102 rue de Charonne, 75011 Paris) le vendredi 23 septembre à 19 h.

Ce livre rassemble des articles de Clémentine Autain, Jenny Brown, Mona Chollet, Sophie Courval, Christine Delphy, Rokhaya Diallo, Béatrice Gamba, Michelle Guerci, Gisèle Halimi, Christelle Hamel, Natacha Henry, Sabine Lambert, Titiou Lecoq, Claire Levenson, Mademoiselle, Marie Papin, Emmanuelle Piet, Audrey Pulvar, Joan W. Scott, Sylvie Tissot, les TumulTueuses, Najate Zouggari.

 

« Devant l’indifférence massive à cette femme dont on ne sait encore rien, les féministes, d’abord éberluées par le déferlement d’une solidarité à la fois masculine et de classe  car elle émane souvent, trop souvent, de femmes , commencent, dès le troisième jour (le 16 mai) à se frotter les yeux et à saisir leur ordinateur. De leur côté, les amis de DSK  comme la théorie du complot est apparue à tout le monde très fumeuse  e raccrochent à une autre bouée  : la «  présomption d’innocence  », par laquelle ils comprennent que même suspect, même inculpé, il doit avant tout être considéré comme totalement innocent. »

« Les mots qui nous submergeaient, c’étaient les paroles de la musique qui se fait plus insistante de jour en jour et d’année en année et qui accompagne le spectacle de femmes habillées - ou plutôt déshabillées - en bunnies sur les plateaux de télévision, en corps sans têtes, sexes ou fesses en avant, sur les murs de nos villes. Les paroles, nous les connaissions  : elles sont dans neuf blagues sur dix de la radio «  Rires et chansons  », elles font rire Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste qui les trouve «  un peu sexistes  » mais «  amusantes quand même  », elles sont dans neuf sketches sur dix des «  humoristes  »  ; elles sont dans les chansons du rappeur Orelsan («  je vais t’avorter à l’Opinel  »)  ; elles sont dans les commentaires de nos animateurs de télévision, ceux qui font crouler de rire les audiences. Elles se résument à «  du cul du cul du cul  » - mais «  le cul  », c’est, en dépit de sa crudité apparente, encore un euphémisme. «  Le cul  » c’est en réalité la mise en scène de situations où une femme est humiliée, soit parce qu’elle est idiote, soit parce qu’elle se fait baiser, soit encore - ça c’est le fin du fin - parce qu’elle est si idiote qu’elle ne se rend même pas compte qu’elle se fait baiser. Dans les cours de récréation, dans les bureaux, et jusque sur les bancs de l’Assemblée nationale. »

« Mais cette haine des femmes, qui parcourt toute notre société, nos contes populaires, nos chansons, notre culture, aussi loin qu’on remonte, cette haine qui est en arrière-plan - quand elle n’est pas au premier plan - de presque tous nos films, de presque tous nos romans, elle est comme la lettre cachée du conte d’Edgar Poe  : si visible, si «  évidente  » qu’on ne la voit pas. Quand on la voit, dans des cas exceptionnels de tueurs en série, on fait mine de croire que tous les viols sont exceptionnels, sont «  pathologiques  ». On ne dira jamais assez que les violeurs, comme les délinquants de la route, ne sont justement pas des délinquants  ; comme les maris violents, ce sont des hommes ordinaires  ; les plus ordinaires des hommes. Des hommes «  normaux  ». Qui, comme les autres, ne demandent que leurs droits. Le droit d’être les maîtres. Des maîtres qui punissent les femmes au nom de tous les autres maîtres. » Christine Delphy

Excellent article de Christine Delphy a lire sur le site du collectif Les Mots sont Importants …

Catégories :Domination, droits, féminisme Étiquettes : ,

Du Genre en politique, ce qu’en pensait Royal en 2007

août 27, 2011 7 commentaires

Du Genre en politique

Je n’ai jamais fait du simple fait d’être une femme l’étendard de mon combat. Mais j’ai toujours assumé cette dimension de mon identité personnelle et politique.
Que les choses soient bien claires : je ne crois pas que les femmes aient, par essence ou par nature, un rapport génétiquement différent à la politique. Ce que je crois, en revanche, c’est que nous sommes hommes et femmes, les héritiers et les héritières d’une histoire où l’inégalité des sexes alla longtemps de soi et dont nous commençons seulement à nous déprendre.

Ce que je crois, c’est que les hommes et les femmes sont encore inscrits dans ce qu’on appelle des rapports de genre – cad des rapports sociaux, pas biologiques – qui continuent de façonner, pour une part, les sensibilités, les imaginaires, les perceptions de soi et des autres, bien que la mixité progresse sous nos latitudes, à grands pas. Ce que je crois aussi, c’est que l’égalité n’oblige pas à l’indifférenciation. »

Ségolène Royal 2007
extrait de son livre « Ma plus belle histoire c’est vous » chez Grasset
chapitre 4 « L’autre moitié du ciel : candidate mais femme »

DSK : LA HONTE

août 22, 2011 8 commentaires

«Le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, refuse le droit à la justice d’une femme victime d’un viol», condamne Kenneth Thompson. «Il n’a pas seulement tourné le dos à une victime innocente, mais aussi aux preuves physiques et médicales, regrette-t-il. Si le procureur de Manhattan, qui est élu pour protéger nos mères, nos filles, nos soeurs, nos femmes et nos proches ne prend pas leur défense quand elles sont violées ou victimes d’agressions sexuelles, alors qui va le faire?»

Pétition à signer ici SVP :

PAS DE JUSTICE, PAS DE PAIX texte co-signé par Sandrine Goldschmidt et Muriel Salmona à propos de l’affaire DSK lundi 22 aout 2011

Voici un texte co-signé par Sandrine Goldshmidt et Muriel Salmona suite aux derniers éléments de l’affaire de New York, alors qu’on l’on vient d’apprendre par l’avocat de Nafissatou Diallo, Kenneth Thompson, que le procureur va demander l’abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn à l’audience de mardi 23 août , suite à sa rencontre lundi soir avec elle.

« Motif des blessures. Agression. Viol . »

Ceci est un rapport médical.

Ce n’est pas un avis juridique, mais les constatations d’un médecin après avoir reçu une femme qui se dit victime de viol. Le rapport médical du 14 mai (selon ce qu’en ont dit les journaux) concernant Nafissatou Diallo, suite à sa rencontre avec Dominique Strauss-Kahn dans un hôtel de New York. La personne qui l’a reçue, habituée à accueillir des victimes d’agressions sexuelles, s’est dite convaincue d’avoir en face d’elle une femme victime de violences .

http://www.lapetition.be/petition.php?petid=10319

 

Abandon des poursuites contre DSK: une «mauvaise nouvelle» selon Marie-George Buffet

La députée et ancienne ministre communiste Marie-George Buffet a qualifié mardi de « mauvaise nouvelle pour la justice » et « pour les femmes » le très probable abandon des poursuites pénales contre Dominique Strauss-Kahn, car « la vérité n’est pas dite ».

« La décision du procureur fait courir de grands risques au droit des femmes en revenant au temps où les victimes de viols étaient à priori coupables, au temps où le viol n’était pas considéré comme un crime », écrit dans un communiqué l’ancienne secrétaire nationale du PCF, élue de Seine-Saint-Denis.

Selon elle, « le refus de faire juger l’affaire dans laquelle l’ancien directeur du FMI est accusé de viol est une mauvaise nouvelle pour la justice et une mauvaise nouvelle aussi pour les femmes. Car à ce jour la vérité n’est pas dite, ni pour le présumé innocent ni pour la présumée victime ».

« La vigilance s’impose pour que le refus de faire passer la justice aux USA ne donne pas des ailes en France aux pourfendeurs d’une justice implacable envers les violences – sexuelles ou non – à l’encontre des femmes », conclut-elle.

http://www.liberation.fr/politiques/01012355628-abandon-des-poursuites-contre-dsk-une-mauvaise-nouvelle-selon-marie-george-buffet

DSK – ment-il comme il respire ? …

juillet 7, 2011 4 commentaires

Raté donc, contrairement à la rumeur distillée par le New-York Times  il y a quelques jours Cyrus Vance maintient bien les charges contre DSK et l’avocat de Nafissatou Diallo portera plainte contre le journal New-York Post pour avoir affirmé que cette dernière serait une prostituée :

« Le journal avait écrit samedi, en citant une source proche du dossier, que la jeune femme guinéenne de 32 ans se livrait « régulièrement » à la prostitution et que DSK « avait refusé de la payer » après une relation sexuelle présumée le 14 mai dans la suite 2806 du Sofitel de New York. « 

Alors évidemment tout le monde est tombé dans le panneau en France, à la lecture de l’article du Times. Pourtant les avocats de DSK nous avaient prévenus des méthodes à venir qui consisteraient en majeure partie à discréditer et salir la plaignante de quelques manière que ce soit.

Force est de constater qu’ils n’ont en vérité pas grand chose à se mettre sous la dent pour le faire. En dernier recours ils auront donc simplement traité la plaignante de « Pute » devant la face du monde en s’arrangeant pour faire passer le « truc » par l’intermédiaire d’une soi-disante enquête nourries de fuites venant du bureau du Proc.

Tout ça sent l’enfumage à plein nez. C’est d’une pauvreté affligeante et ça me fait juste penser à n’importe quel gros connard, qui pour se sortir d’un différent avec une femme n’a bien souvent que cette alternative à la bouche quand il est acculé : la traiter de Pute.

Sale pute, espèce de pute, t’es qu’ une pute etc – on connaît la chanson …

Or – le plus étrange c’est que personne n’a voulu relever le fait que depuis vendredi dernier, entres les lignes, dans les articles écrits par la presse on trouve des phrases clefs comme celle-ci par exemple : « Les analyses ADN ont bien confirmé qu’il y avait eu rapport sexuel ». Aha !

« Although forensic tests found unambiguous evidence of a sexual encounter between Mr. Strauss-Kahn, a French politician, and the woman, prosecutors now do not believe much of what the accuser has told them about the circumstances or about herself.  » New York Times du 1er Juillet 2011.

Or, souvenez vous bien, DSK avait tout nié en bloc au début, NafissatouDiallo était selon lui qu’une affabulatrice … Et pourtant DSK a bien laissé ses traces intimes sur la victime.  L’ADN ne sachant mentir il a fallu transformer très rapidement l’agression sexuelle en acte de prostitution consenti et faire passer Nafissatou Diallo pour une menteuse … on comprend donc mieux l’énergie avec laquelle la cabale est montée.

Reste à savoir pourquoi personne ne s’intérésse d’avantage aux mensonges répétés de DSK qui sont pourtant, eux, jour après jour, gros comme le nez au milieu de la figure …

Theo

Ségolène Royal propose une Université Populaire Participative sur le Droit de Femmes

juin 17, 2011 1 commentaire